Impulsivité : définition, manifestations et causes

l’impulsivité

Tout le monde a dû faire face à des personnes impulsives dans sa vie. Leurs actions sont choquantes. Si vous demandez à une telle personne quelles étaient ses motivations, vous ne pouvez obtenir une réponse cohérente. Ils peuvent seulement dire qu’ils n’ont aucune idée de ce qu’ils ont fait ou pourquoi ils l’ont fait. Dans la suite de l’article, nous verrons les causes de ce caractère et ses manifestations.

Qu’est-ce que c’est, l’impulsivité ?

L’impulsivité est une caractéristique du comportement humain, consistant à agir à la première impulsion, sous l’influence des émotions ou des circonstances. Une personne impulsive ne réfléchit pas à ses actions, mais y réagit immédiatement, et se repent souvent par la suite de ses actes.

Souvent, l’impulsivité est assimilée à l’irascibilité, car cette réaction est également caractérisée par la rapidité, la précipitation, l’incontrôlabilité. La différence entre les deux est que les personnes irascibles sont sans retenue sur le plan émotionnel et peuvent exprimer publiquement leur irritabilité, leur colère et leur rage. Mais s’ils ne sont pas impulsifs, aucune action ne suivra. Une autre différence est que les crises de colère sont toujours associées à des émotions négatives, alors que l’impulsivité peut être alimentée par la joie, le bonheur, un état d’exaltation.

À lire également  Quand est-ce que la fatigue caractérise un symptôme de Helicobacter Pylori ?

Comment se manifeste l’impulsivité ?

L’impulsivité se manifeste par une incapacité à retenir ses impulsions momentanées, une tendance à commettre des actes sans se soucier des conséquences, sous l’influence de la situation et de ses propres émotions.

Elle se caractérise par un comportement dissociatif, agressif et provocateur. Il s’agit d’un manque de contrôle et de programmation des activités dû à une éducation défectueuse, à des influences environnementales négatives et, en partie, à des mécanismes biologiques. Elle se caractérise par des conflits exacerbés, l’absentéisme scolaire, les fugues, la délinquance.

L’impulsivité est généralement caractéristique des enfants d’âge préscolaire et d’école primaire. Chez les adolescents, elle est la conséquence d’une excitabilité émotionnelle accrue. Chez les adultes, l’impulsivité peut se manifester en cas de surmenage, d’affect et de certaines maladies.

Quelles sont les causes de l’impulsivité ?

Les scientifiques ont identifié les mécanismes biologiques à l’origine de l’impulsivité. Elle est étroitement liée à l’activité de la dopamine, une substance qui transmet les informations dans les cellules nerveuses. Le comportement impulsif s’accompagne d’une surproduction de dopamine dans le mésencéphale et, par conséquent, d’une modification de l’activité des lobes frontaux, qui sont responsables de la programmation et du contrôle des activités. Cela réduit complètement le processus d’analyse de la situation, de prévision des conséquences et active immédiatement les fonctions exécutives.

À lire également  Qu’est-ce que l’Aniracétam ? Tout savoir

Les raisons de ces changements biochimiques sont multiples. Il peut s’agir de caractéristiques du système nerveux liées à l’âge, de la fixation de certaines réactions comportementales, de dysfonctionnements physiologiques temporaires et de modifications pathologiques persistantes du système nerveux et de l’activité mentale.

Les causes courantes de l’impulsivité chez les adolescents et les enfants sont les troubles du comportement.

Une impulsivité persistante, mais non pathologique, est observée à certains stades du développement mental d’une personne, sous certains types de caractère.

L’enfant

L’impulsivité se manifeste chez les enfants d’âge préscolaire et d’école primaire. Elle est due à une formation insuffisante des fonctions de contrôle du comportement, c’est-à-dire à un développement incomplet des parties frontales du cerveau. Plus tard, la maîtrise des rôles sociaux et l’acceptation des règles de comportement interviennent, ce qui nécessite de réfréner ses propres impulsions et de prendre en compte les intérêts des autres.

Adolescent

Pendant cette période de la puberté, le déséquilibre hormonal se reflète dans l’état émotionnel : les adolescents deviennent excitables, facilement irritables, en colère, frustrés. Parallèlement aux changements physiologiques, une crise d’adolescence se développe, accompagnée d’un conflit entre les besoins de l’adolescent et la situation sociale qui l’entoure (attentes des parents, des enseignants). L’intempérance affective est à la base des comportements impulsifs.

À lire également  Tout savoir sur la douleur des tétons en début de grossesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *