Tout savoir sur les petites douleurs au niveau du cœur

Le cœur se situe entre le deuxième et la cinquième côte, juste derrière le sternum. De nombreuses personnes perçoivent la douleur dans la région immédiate du cœur comme une douleur cardiaque. Mais ils ne viennent pas nécessairement du cœur. Le stress, la tension ou les maladies des poumons peuvent également provoquer de petites douleurs au niveau du cœur de temps en temps. Découvrez alors à travers cet article en guise de guide tout ce que vous devez savoir sur les petites douleurs au niveau du cœur.

Causes physiques des douleurs au niveau du cœur

Les palpitations cardiaques qui surviennent au repos, c’est-à-dire indépendamment de l’effort physique, sont généralement le résultat de tensions ou d’une hygiène de vie défavorable (nicotine, alcool, drogues, manque de sommeil, manque d’exercice).

Les causes possibles pour cela incluent :

  • Surcharge et chargement incorrect après une activité physique ;
  • Problèmes de dos ou de colonne vertébrale (difformités, hernie discale) ;
  • Côtes ou sternum ;
  • Névralgie intercostale ; (douleur nerveuse le long des nerfs intercostaux : la douleur augmente avec la toux et le rire).
À lire également  Total Crunch Avis : pourquoi adopter cet équipement de fitness ?

Douleur au niveau du cœur causé par une maladie

Si les petites douleurs au niveau du cœur surviennent lors d’un effort physique, il existe cependant une suspicion de maladie cardiaque. Une prudence particulière s’impose si la douleur survient tout à coup, est très intense et irradie dans le bras ou l’épaule. Les symptômes sont une indication de l’angine de poitrine qui, si elle n’est pas traitée, peut entraîner une crise cardiaque.

Signes d’angine de poitrine :

  • Douleur derrière le sternum ;
  • Palpitations, palpitations ;
  • Oppression dans la poitrine ;
  • Sentiments d’oppression, peur.

Dans certains cas, les douleurs cardiaques sont causées par une maladie pulmonaire irradiant vers la région entourant le cœur. Il se caractérise par une augmentation du picotement dans le cœur lors de la respiration.

Quelles sont les causes mentales ?

Le plus souvent, la cause des douleurs cardiaques réside dans le psychisme, les médecins parlent de « douleurs cardiaques nerveuses ». Les déclencheurs sont généralement des conflits intérieurs non résolus et un stress psychologique.

La cardiophobie est un tableau clinique dans lequel les gens vivent dans la peur constante de subir une crise cardiaque. Physiquement, ils sont en parfaite santé.

Les personnes touchées sont prises dans un cercle vicieux : la peur d’une crise cardiaque amène le corps à libérer des hormones de stress. Ceux-ci provoquent une augmentation de la pression artérielle et du rythme cardiaque. Les personnes concernées interprètent à tort la réaction du corps comme un signe avant-coureur d’une crise cardiaque, ce qui à son tour augmente la peur.

À lire également  Quelle est la meilleure forme de CBD pour dormir ?

La douleur au cœur est parfois associée à la dépression, à l’anxiété ou aux troubles paniques. Un stress émotionnel (syndrome du cœur brisé) sévère déclenche des symptômes pareils à ceux d’une crise cardiaque. Les vaisseaux qui mènent au muscle cardiaque ne sont pas obstrués, mais des crampes peuvent se présenter probablement, en raison de l’influence constante des hormones de stress.

Quand faut-il aller le médecin ?

Toute personne qui ressent une douleur cardiaque devrait en faire déterminer la cause par un médecin. Dans la plupart des cas, la douleur est inoffensive et disparaît d’elle-même, mais surtout si les douleurs cardiaques surviennent de manière répétée pendant ou après l’effort, les personnes concernées ne doivent pas hésiter à consulter un médecin.

Si la douleur est très intense et dure plusieurs minutes, une ambulance doit être appelée immédiatement. Des symptômes supplémentaires tels que la transpiration, l’oppression thoracique, l’essoufflement et un fort sentiment d’anxiété indiquent une crise cardiaque imminente. Cela s’applique en particulier si vous avez déjà souffert de maladies telles qu’une maladie coronarienne ou si vous avez eu une crise cardiaque dans le passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *