Pauletta Washington, la femme de Denzel Washington : Tout savoir

L’univers d’Hollywood regorge de personnalités emblématiques et fascinantes. Parmi celles-ci se trouve Pauletta Washington, une femme extraordinaire. Elle vit le jour en Caroline mais parvint à s’imposer dans le cinéma américain par son parcours respectable et sa vie hors du commun. 

Pauletta Washington, une femme au parcours admirable 

Pauletta Pearson épouse Washington est une afro-américaine née le 28 septembre 1950 en Caroline du Nord. Issue d’une famille noble et enracinée dans l’éducation, Pauletta fera un parcours fascinant débouchant sur une vie publique florissante et bien organisée. 

Son enfance

La tendre enfance de Pauletta est la partie la moins connue de sa vie. Nées en Caroline du Sud, sa sœur Rita et elle ont été élevées dans une communauté noire. Son père est diplômé de la Morehouse et A&T tandis que sa mère a étudié au Collège Bennett. C’est à l’âge de 20 ans, en 1970 que Pauletta fait son premier pas dans la vie active. Elle se présente en effet au concours Miss nord et devient, de ce fait, la première femme noire à le faire. Elle remporte brillamment ce concours de beauté. Cela constitue pour la jeune Pauletta le début d’une vie professionnelle riche. Sa sœur Rita deviendra plus tard une actrice comédienne. 

Ses études 

Pauletta Washington et sa sœur étudient à la North Carolina School of Arts d’où Pauletta sortit diplômée. Elle est également diplômée à la Julliard School.  Ces parchemins la prédisposèrent à une belle carrière d’actrice, comme sa sœur. Elle fera par ailleurs des études classiques de musique et deviendra chanteuse et pianiste diplômée. Ce background l’aidera également pour l’obtention et la parfaite interprétation de certains rôles dans sa carrière de comédienne. 

Sa vie professionnelle

Avec tous ses diplômes et toutes ses compétences acquises, Pauletta s’engagea dans le cinéma. Elle joue en 1975 dans le film Wilma. C’est d’ailleurs au cours de ce tournage qu’elle rencontre l’homme de sa vie. Cette rencontre donne un coup de pouce à sa vie professionnelle. Son rôle le plus célèbre est sans doute celui de Terri Angelou dans la série The parkers en 2002. Elle jouera par la suite dans plusieurs grands chefs d’œuvres du cinéma américain : 

  • Beloved en 1998;
  • Sur la route de Birmingham en 2013;
  • 90 Days en 2016.

Elle obtient également le rôle de Miss Ella Chisholm dans la série She’s gotta have it en 2017. Ses différents rôles dans d’autres films tels que The Real MVP: The Wanda Durant Story ont meublé sa carrière professionnelle. On retiendra que Pauletta Washington n’a pas toujours joué des rôles principaux mais a su faire de son parcours une référence. 

Prix et distinctions

En matière de distinctions, Pauletta n’a certes pas le palmarès de son mari, lauréat aux Oscars, mais a pu marquer son nom sur quelques palmes. Son premier prix fut celui de Miss nord obtenu en 1970. Puis suivit la Harvard Foundation Humanitarian medal qu’elle obtint en 2008 pour son aide constante et généreuse aux étudiants en médecine de cette université. Elle prit en effet l’habitude d’accompagner les étudiants nécessiteux à travers le programme Pauletta and Denzel Washington Family Gifted Scholars Program in Neuroscience. 

La vie privée de Pauletta Washington

Femme au chemin brillant et à l’expérience radieuse, Pauletta n’en est pas moins une épouse et une mère exceptionnelle. 

Denzel Washington, l’heureux élu

Denzel Washington est un comédien, réalisateur et cinéaste américain. Né le 28 décembre 1954, il fait des études de journalisme. Plus tard, il s’inscrit à l’American Conservatory Theatre de San Francisco où il se forme aux métiers du cinéma. Lors du tournage de l’un de ses premiers films, Wilma, en 1977, il fait la connaissance de Pauletta. 

Il joue également dans plusieurs films tels que Fresh and blood en 1979, Charbon copy en 1981 et A soldier’s story en 1984 où il joue des rôles importants. Il fut producteur et réalisateur de plusieurs films tels que The great debaters en 2007, Grey’s Anatomy en 2015 et Fences en 2016. Il est également deux fois lauréat aux Oscars. Une fois en 1990 pour le meilleur acteur en second rôle et une deuxième fois 12 ans plus tard pour l’Oscar du meilleur acteur. 

Malgré son parcours époustouflant, le mari et partenaire professionnel de Pauletta ne s’est pas retiré de la scène et continue de produire des chefs d’œuvres au cinéma américain. 

Une passionnante histoire d’amour

Pauletta Pearson et Denzel Washington se sont rencontrés au cours du tournage du film Wilma en 1977. À l’époque, leurs relations étaient strictement professionnelles. Mais elle ne tardera pas à devenir intime lorsque le hasard décida de s’en mêler. Ils se croisèrent en effet fortuitement au cours de la présentation d’un film en dehors de leur cadre professionnel. Sans qu’ils ne le sachent, ils se retrouvèrent côte à côte. Ils commencèrent ainsi à se fréquenter et ne mirent pas longtemps à entrer en relation mielleuse. 

En 1983, ils conjuguèrent enfin en juste noces après que Denzel eut demandé la main de Pauletta trois fois de suite. Leur idylle tarde à se concrétiser mais fait partie, aujourd’hui, des couples les plus solides de l’univers Hollywood. Par leur amour inconditionnel l’un envers l’autre, ils firent exception à la règle selon laquelle les couples à Hollywood ont tendance à se dissoudre. Ils affrontent des situations atténuantes ensemble et parviennent à maintenir leur foyer. Pauletta a donné naissance à quatre enfants dont les parcours se révèlent au moins aussi providentiels que ceux de leurs parents. 

Une riche progéniture

Pauletta Washington a eu la chance de mettre au monde quatre enfants. L’aîné, John David Washington naquit en 1984. Il étudie au collège de Morehouse à Atlanta comme son grand-père. C’est grâce au Football, un sport dans lequel il était doué, qu’il obtint la bourse pour étudier dans ce collège. Il devint footballeur professionnel mais abandonna ce domaine pour embrasser le cinéma. Il devient acteur et producteur, et joue dans des films de renom comme Ballers en 2015. 

Sa sœur, Katia, vint au monde le 27 Novembre 1987. Elle fit de brillantes études à l’université de Yale où elle decrocha, en 2010, un baccalauréat en arts. Suivant la même voie que ses parents et son frère, elle commença à produire des œuvres cinématographiques à Hollywood. Ses œuvres les plus connues sont « Clôture » et « la naissance d’une nation » sorties en 2016. 

Après Katia, Pauletta eut des jumeaux : Olivia Rashelle et Malcolm. Les deux firent leur étude dans l’université de Pennsylvanie. Malcolm était un grand sportif, comme son frère. Il jouait au poste de meneur dans l’équipe de Basketball de son université. Mais il abandonna, lui aussi, cette passion au profit de ses études. Il entre dans l’American Conservatory Theatre de San Francisco où il est diplômé en 2016. Ce diplôme lui permet d’entrer dans l’univers du cinéma américain aux côtés de sa grande sœur, Katia. 

Après ses études en Pennsylvanie, Olivia s’intégra aux rouages du cinéma. Elle devient actrice et a, à son actif, plusieurs films. On peut noter le film historique « Le majordome » en 2013 et la série « M.Robot » en 2016. Elle continue sa carrière aux côtés de ses parents et de ses frères. 

Les projets caritatifs et sociaux de Pauletta 

Pauletta a grandi dans une communauté noire, avec des parents qui lui ont inculqué une éducation profonde en matière de charité. Aussi n’hésite-t-elle pas à mettre en place des associations et organisations dans le but d’investir dans le social et l’éducatif. Ainsi, elle participe à la fondation, il y a plus de 20 ans, du groupe Brain trust of cedars-sinai avec son mari et d’autres membres. Leur objectif est de collecter des fonds pour la recherche sur les maladies du cerveau. Cela constitue une grande aide aux personnes souffrant de maladies neurologiques et psychiatriques. 

En accord avec son époux, Pauletta a également créé la Pauletta et Denzel Washington Gifted Scholars. Ce programme social vise à soutenir les étudiants de tous cycles en sciences biologiques plus particulièrement en médecine, à poursuivre leurs études et à s’intéresser aux neurosciences, à la neuropsychologie et aux maladies qui s’y rattachent afin de trouver une solution. Ce programme accompagne chaque année des bénéficiaires dans l’atteinte de leurs objectifs. 

Enfin, dans le domaine éducatif, Mme Washington s’évertue à apporter aux instituts qui en ont besoin, son assistance. Elle est, de ce fait, conviée à certains événements de l’université d’Harvard. C’est d’ailleurs à l’un de ces événements qu’elle reçoit la Harvard Foundation Humanitarian medal, une distinction pour son aide accordée aux étudiants de l’université. 

Elle est, en outre, membre du conseil d’administration du collège Spelman. Elle entend continuer à suivre les pas de ses parents qui ont su laisser leurs empreintes dans le domaine éducatif. 

Les apparitions de Pauletta Washington dans les médias

Pauletta Washington est une femme discrète. Même si son métier l’empêche d’être à l’abri des projecteurs, elle œuvre pour l’être en dehors de plateaux de tournage. Quelques apparitions médiatiques obligatoires ont cependant été notées. Parmi ceux-ci se trouve « The Oprah Winfrey show » auquel elle a participé en 1996. C’est au cours de cette émission qu’elle a révélé comment le destin l’a uni avec son époux. 

Ses autres apparitions sont moins emblématiques et elle évite d’évoquer au cours de ces rencontres sa vie de couple. C’est son mari qui est plus ouvert sur le sujet. Ce dernier a laissé échapper que c’était Pauletta qui organisait la vie à la maison et qu’il se contentait souvent de suivre ou d’apporter des modifications. 

Le volet économique de la vie de Pauletta Washington

Les économies de Mme Washington ne font pas l’objet de grande attention. Beaucoup d’analyses n’ont, par conséquent, pas été faites sur le sujet. Mais selon certaines considérations, elle serait bien millionnaire en euro. Quoiqu’il en soit, sa bourse est nettement inférieure à celle de son mari qui fait partie des acteurs les mieux payés d’Hollywood. Au niveau des finances comme dans tous les autres domaines de sa vie, Pauletta Washington n’a donc pas à s’inquiéter.

À lire également  Énergie verte : quelles sont les utilisations communes de ce type d’énergie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *