Tout savoir sur le quartier Croix-Daurade à Toulouse : Avis

Avec la mondialisation qui fait chemin avec l’urbanisation, beaucoup de quartiers d’Europe perdent tant bien que mal leur architecture historique. Toutefois, certains arrivent à combiner constructions anciennes et modernisation pour conserver leur bon vivre d’antan. C’est le cas de la Croix-Daurade, l’un des plus vastes quartiers de Toulouse. Découvrez dans cet article de plus amples détails sur cette région toulousaine. 

Quelle est l’histoire de ce quartier ?

Situé au nord de la ville de Toulouse, le quartier Croix-Daurade est l’un des plus populaires et le plus vaste de Toulouse. Il était la paroisse les magistrats (le capitoulat) qui dirigeaient la ville sous l’ancien régime. En 1790, ce quartier répondait au nom de Prairial et constituait à lui seul une commune. Il faudra attendre 1794 avant qu’il ne soit rattaché à Toulouse. Il doit son nom ‘’Croix-Daurade’’ à une croix de fer dorée datée de 1791 retrouvée sous le porche d’un orgue classé. 

Quels sont les lieux et monuments marquants de la Croix-Daurade à Toulouse ?

La Croix-Daurade est l’un des quartiers d’Europe qui ont conservé leur charme d’avant l’ère de l’urbanisation. Bien qu’elle soit devenue une cible du marché immobilier, la Croix-Daurade de Toulouse présente des sites, lieux, monuments et objets célèbres qu’il faut nécessairement connaître.

La mairie, anciennement le Castelet

La mairie de la Croix-Daurade est située dans un castelet classé. Ce dernier, avant d’être la maison de la première autorité administrative de ce quartier, a parcouru un long chemin. En effet, il était la propriété de Julie Demouis avant d’être vendu à la Veuve Castan en 1849. Onze ans après, sous les talents architecturaux d’Auguste Virebent, le castelet a été édifié en une maison de maître.

Dès 1895, le Castellet à un nouveau propriétaire, en la personne de Théodore Ozenne, fondateur de l’hôtel de Bernuy (actuel Collège Fermat). Celui-ci l’offrit en donation à la ville notamment à l’usage du lycée des jeunes filles Saint-Sernin. C’était leur site de jeux, de promenades et de récréations. Ce n’est qu’en 1998 que le castelet est devenu officiellement le siège de la mairie du quartier Croix-Daurade à Toulouse.

L’orgue classé

Depuis 1979, l’association pour l’amélioration et l’aménagement des Biens paroissiaux de Croix-Daurade a classé un orgue monument historique du quartier. Il s’agit d’un instrument de musique vieux de 1855. Il comporte deux claviers à main, un à pied et mille tuyaux. 

A l’expertise d’Emile Poirier et Nicolas Lieberknecht, l’orgue est remanié en 1868. Autre caractéristique, l’instrument possède trois baies campanaires chacune de 20 m sur son clocher-mur. Sous son porche, il est facile de remarquer la croix de fer dorée qui a donné son nom à ce quartier.

De charmantes maisons

Ce ne sont pas des monuments historiques, mais le plan de construction de chacune des maisons de la Croix-Daurade rappelle la place de ce quartier dans la ville de Toulouse. Elles sont situées le long de la route d’Albi et possèdent de très beaux jardins ou parcs. 

En raison d’activités d’élevage, de maraîchage et de culture de vigne, les maisons de ce quartier sont à l’image de sa mairie, des maisons de maître. Ces dernières regroupées sous le nom « maisons toulousaines » sont construites en galets et en briques. Elles sont recouvertes de tuiles canal. 

Ces constructions, œuvres d’Auguste Virebent (architecte briquetier toulousain), sont le témoin de la vie reposante calme qui règne dans ce quartier. Cela explique en quoi la Croix-Daurade n’était nulle autre qu’une villégiature des Toulousains.

Le château du pastel

De son vrai Paléficat qui signifie « pieu planté », le château du pastel fut un domaine du gardiage du capitoulat de Saint-Sernin. De 1507 à 1890, il a connu une flopée de propriétaires. Il a été longtemps un héritage transmis de père à fils dans la famille de Bernuy jusqu’à l’époque de Jean de Bernuy-Villeneuve. 

Celui-ci l’octroie par acte de restitution à son cousin Jean de Bertier qui perpétue également l’héritage à ses fils. Le 24 février 1750, le Paléficat sort du patrimoine héréditaire. Il a été vendu à Michel Martin qui le revendit à Arnaud Lestrade. 

Après avoir changé une fois encore de nombreux propriétaires, le château du pastel est désormais la propriété de Joseph Vidal, un négociant de la place du Capitole. En pédalant sur votre vélo ou avec une petite randonnée à pied le long des bords de l’Hers, vous apprécierez la verdure naturelle et gratifiante qui s’y trouve, un pur bonheur pour l’âme et les yeux.

Quels sont les avis portés sur le quartier Croix-Daurade à Toulouse ?

Les témoins, que ce soit les habitants du quartier ou les touristes de passage, se sentent particulièrement en sécurité dans ce quartier. Celui-ci procure la qualité de vie et la quiétude digne d’un village. Le calme qui y règne vous permet de prendre du plaisir à vous promener sous un ciel ensoleillé. 

La proximité de la Croix-Daurade du centre-ville en fait une région non isolée de Toulouse. Ce qui explique la mosaïque culturelle et commerciale de ce quartier. La Croix-Daurade est une destination de choix pour un long séjour puisque le réseau administratif y est complet.

Pour tous vos dossiers administratifs, vous n’avez pas à vous déplacer vers une autre zone. Ce quartier d’environ 10.260 habitants possède sa propre mairie. Outre le réseau administratif, c’est tout le quartier qui est complet. En effet, toutes les infrastructures  de base y sont présentes.

Il possède quatre écoles maternelles et primaires dont 3 publiques et 1 privée, deux établissements secondaires publics. Un des plus grands lycées de la ville de Toulouse porte encore plus haut le potentiel éducatif de ce quartier. Il s’agit du lycée Raymond-Naves. Dans le domaine de la santé, il existe un centre médico-social, une résidence pour personnes âgées, cinq sites sportifs, etc. 

Du côté du transport, le quartier Croix-Daurade est caractérisé par un réseau de bus dense avec 9 lignes toutes fonctionnelles. Bien qu’il ne possède pas de station de métro, elle bénéficie de sa proximité par rapport à la ligne B du métro à Borderouge. Aussi est-il proche des réseaux autoroutiers. 

Sur d’autres fronts tels que le commerce ou la restauration, les habitants de la Croix-Daurade n’ont rien à envier aux autres quartiers de Toulouse. La situation géographique de ce quartier en fait une plaque tournante et une des régions les plus confortables de Toulouse.

Croix-Daurade dispose de par sa géolocalisation de tous les aménagements nécessaires pour une vie paisible. Vous profitez du calme du village tout en étant au parfum des nouveautés du centre-ville. Tout le monde peut y vivre, des célibataires aux retraités en passant par les jeunes couples. Conservant ses constructions de l’époque d’Auguste Virebent, ce quartier est l’âme vivante du XIXe siècle.

À lire également  Quel est le nombre d’habitants en Corse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *