Concha bullosa : Comment la soigner – Tout savoir

Connue de peu de personnes, la concha bullosa est une affection qui touche beaucoup de personnes. Il est généralement concilié à un internement du sinus maxillaire homolatéral. Dans la moitié des cas dénombrés jusqu’à l’heure actuelle, cette maladie a été identifiée. Comment se présente-t-elle ? Comment la soigner ? Voici tout ce que vous devez savoir à propos de cette affection.

Concha bullosa : qu’est ce qu’il faut retenir ?

Loin d’être une simple appellation, la concha bullosa est appellation scientifique donnée à la pneumatisation de la conque du juste milieu. Pour être plus explicite, c’est en effet une poche d’air qui s’aperçoit dans la conque du centre. La conque bulleuse encore appelée concha bullosa en langue française est en réalité perçue comme une distorsion anatomique. Elle est courante, mais n’entraîne pas cependant de manière impérative des difficultés de sinus.

Toutefois, quand entre la concha bullosa et les turbines agrandies une collaboration se présente, une complication est observée. En effet, les sinus dans cette situation seront incapables de se vider convenablement à cause de leur obstruction. Ainsi, vu qu’ils sont de moins en moins suffisamment assainis, les sinus seront régulièrement plus exposés aux infections. Aussi, cette situation engendre chez le malade une prédisposition à une diffraction du septum.

À lire également  Hôpital conception Marseille : Tout savoir

Concha bullosa : comment se manifeste-t-elle ?

L’un des points très importants à considérer ici est que les manifestations en temps réel de cette affection dépendent totalement de la quantité d’air présent dans le turbin moyen. Lorsque ce volume est élevé, les symptômes sont plus apparents. Par ailleurs, la gravité de la maladie en question dépend de l’accentuation des symptômes. Comme symptôme, il peut être observé :

  • Des maux autour des yeux ;
  • Encombrement nasal.

Une personne affectée par la concha bullosa percevra des douleurs persistantes dans la région des yeux. Suivant la gravité de la maladie, cette peine peut perdurer de quelques heures à plusieurs jours. L’encombrement nasal quant à elle est quasi présent.

Concha bullosa : comment identifier cette affection chez un malade ?

Lorsque vous commencez à observer ces symptômes, la première chose que vous devez faire est de vous rendre à l’hôpital. Généralement, les médecins procèdent à un examen dénommé la tomodensitométrie qui consiste à scanner afin d’observer correctement les turbines. En effet, après le scannage, les conques normales sont identifiables par une colorie gris clair à l’écran. Par contre, les conques obstruées sont identifiables par une colorie noire au centre des turbines.

Après cette observation d’une conque obstruer, le médecin évaluera ensuite l’étendue de la concha bullosa. Ainsi, il observe de plus près afin d’identifier si la poche d’air se situe d’un seul côté ou des deux. Toutefois, un contrôle sera également réalisé au niveau de la cloison nasale afin d’identifier la présence éventuelle d’une déviation. De ce fait, votre médecin aura à sa disposition toutes les informations nécessaires pour vous prescrire le traitement idéal.

À lire également  Symptômes de grossesse 2 jours après le rapport

Concha bullosa : les différents traitements

Dans le cas de cette affection, les traitements n’ont généralement pas une grande utilité. Vous devez plutôt vous tourner vers la chirurgie. En voici quelques types.

Résection du turbin

Ici, l’ablation totale ou partielle de la conque est effectuée. Pour ce faire, le médecin procède à l’élimination de la conque bulleuse et ensuite au renforcement de la circulation de l’air. Une fois la conque extraite, le chirurgien cautérise le tissu et pose un tampon nasal afin de réduire le saignement.

Écrasement

Une technique couramment employée, l’écrasement permet de pallier à la concha bullosa. C’est une opération chirurgicale réalisée sous anesthésie générale secondée d’un endoscope. Elle consiste à éliminer la poche d’air sans altérer les vaisseaux sanguins présents dans la région de la conque centrale. Voici les étapes du déroulement de l’opération :

  • Inoculation de l’épinéphrine à la conque ;
  • Opération des sinus ;
  • Utilisation de pince pour compresser la concha bullosa de haut en bas.

La Turbinoplastie peut être également mise en œuvre pour arriver à bout de ce mal.

La concha bullosa, bien qu’elle soit peu connue, est de plus en plus répandue et affecte sur 50 personnes 8 à 11 personnes. Une valeur considérable à ne pas négliger. Si vous remarquez des symptômes, ne vous alarmez point. Consulter d’abord un médecin pour être sûr. Une fois le mal diagnostiqué, le médecin en question selon la gravité de la maladie saura vous recommander une chirurgie donnée. 

À lire également  Tout savoir sur le NeoFlex pour soigner l’arthrose

Leave a Reply

Your email address will not be published.