le rappeur moha la squale

Tout savoir sur le rappeur moha la squale : sa copine luna, Lacoste, prison etc

Connaissez-vous Moha La Squale ? Il est bien vrai que Moha la Squale est un rappeur, mais peu sont ceux qui connaissent vraiment son parcours. Découvrez dans cet article, tout ce qu’il faut savoir sur ce rappeur.

Bibliographie du rappeur Moha La squale

De son vrai nom Mohamed Bellahmed, Moha La Squale est né le 24 février 1995 à Créteil. D’origine algérienne, il a grandi dans le 20e arrondissement de Paris plus précisément dans le célèbre quartier de la Banane. Élevé par sa mère aveugle avec ses frères et sœurs, il décide de soutenir sa famille en vendant de la drogue à l’âge de 12 ans.

Pourquoi a-t-il commencé le rap ?

Dans une interview accordée à Clique, Moha La Squale explique pourquoi il a commencé à jouer puis à rapper. Le théâtre lui a permis de jouer un autre personnage que Mohamed Bellahmed. En effet, il voulait changer de personnalité afin d’échapper à ses anciennes actions qu’il regrettait. En parallèle du théâtre, il écoutait beaucoup de rap pendant qu’il livrait des pizzas.

 

Mais Moha La Squale en avait assez de la glorification du banditisme et du fait que certains rappeurs y jouent un rôle. Il a donc commencé à composer son propre rap, avec des paroles sincères qui décrivent sa vie.

Comment est-il arrivé à avoir ce succès ?

Après deux séjours en prison, Moha décide de changer de vie et de se concentrer sur le théâtre. Il emprunte son pseudonyme au film culte La Squale. Puis il saisit l’opportunité de tourner un court métrage à Bruxelles, <La Graine>. 

Ce film est signé par Barney Frydman, dans lequel il joue le rôle, désormais fictif, d’un petit délinquant. Après son petit succès, il réunit in extremis  400 euros nécessaires pour s’inscrire à l’école de formation Cours Florent. Cette école, où il a su développer son charisme de poulain. A la fin de sa formation de l’école d’art dramatique, il part travailler comme livreur et se hâte de vite rentrer pour écrire ce qui me passait par la tête. 

Ce qui lui permet d’enchaîner les freestyles tous les dimanches. Ceci étant dit, à la date du 24 septembre 2017, il réalise un freestyle en l’honneur de son quartier : Bienvenue à la Banane. Aujourd’hui, ce morceau cumule 31 millions de vues. La notoriété du rappeur explose à partir de ce jour, mais il maintient son assiduité et continue de publier ses freestyles.

Il fut un temps, les moins de 20 ans ne peuvent amorcer une  carrière musicale sans être préalablement passée sous les fourches caudines des maisons de disques. Ces maisons de disques tant bien que mal, retenaient l’écrasante majorité des candidats. Mais internet a irrémédiablement ouvert les vannes, permettant au vulgum pecus de rêver sans examen probatoire.

Moha La Squale a ainsi inversé le rapport de force entre une industrie débordée et ces francs-tireurs des années connectées.  Jusqu’en 2017, personne, à l’exception notable de la police et de la justice, n’avait entendu parler de Mohamed Bellahmed. 

Cependant avec sa notoriété, on   le retrouve sur une terrasse du 20e arrondissement où, toutes les cinq minutes, les passants lui adressent un bonjour complice. Certains, les plus audacieux, quémandant le selfie obligatoire. Puis vint ce jour anodin pour Moha La Squale qui, après deux rendez-vous plantés, répond enfin présent, dans un cadre promotionnel que son label, a souhaité. 

Notons que son premier freestyle a été posté sur Facebook un dimanche à  1h30 du matin. Ce freestyle a été dédié à zéro abonné et titré « non sans autodérision ». Puis le néophyte voit son premier album, Bendero, certifié disque d’or avec 50 000 ventes. Ce disque d’or élargit encore le sourire généreux du rappeur urbain. 

 

À lire également  Tout savoir sur le boxeur patrice quarteron : origine, boxe, femme, fortune, palmarès

Moha La Squale vit aujourd’hui dans un tourbillon, dont il se gargarise sans barguigner entre : 

  • couv des Inrocks ;
  • invitation chez Trapenard sur Inter ; 
  • festivals We Love Green ;
  • Montreux Jazz, etc. 

 

De succès en succès, notre jeune rappeur décide de partir quinze jours en Espagne, avec Luna, sa copine pour se reposer et manger. Tellement amoureux, Moha La Squale décide de consacrer une de ses chansons présente sur l’album à sa tendre Luna.

Habitant du quartier de la Banane, Moha sort chaque semaine de nouvelles vidéos et son succès grandit de jour en jour.  Après la publication de son deuxième freestyle, il comprit que sa notoriété ne cesse d’augmenter. 

Son deuxième freestyle lui apporta 50000 vues en une journée ! L’enregistrement de son album démarre donc en Février, or il y a quelques mois, il ignorait absolument tout de la musique.  En outre, le jeune rappeur se lance dans la vente de la drogue très tôt, et ce, à l’âge de 12 ans.

Mais, en bonne «tête brûlée», à force d’empiler les gardes à vue, le dealer précoce se retrouve à passer par la case prison, une première fois, puis une deuxième, à une semaine d’intervalle. Devenu artiste, le garçon refuse toutefois de se suspendre aux grosses ficelles du gangsta rap, tendant à rouler des mécaniques sur fond d’embrouilles validées par l’épaisseur du casier judiciaire. 

Comme d’en tirer les conséquences. «Si la France te donne encore une chance, saisis-la !» lui disent les juges, qui élargissent le contrevenant, avec obligation de porter un bracelet électronique. Une fois derrière les barreaux, il comprit finalement qu’il s’est éloigné de la vie qu’il voulait vraiment. 

La vie de l’artiste

Le rap n’est pas l’ADN de Moha La Squale. Il grandit entouré de sa famille et surtout sur fond de musique kabyle, Brel à l’ancienne et Jean-Claude François qu’on écoute dans l’appartement où vivent un père évanoui à 8 ans. Sa mère est non voyante et femme au foyer. Il a deux sœurs cadettes qui sont de bonnes copine et un frère aîné qui servi de modèle, avant de mal tourner. 

Moha n’est ni dans la politique ni dans aucune religion. Son père quitte le foyer familial lorsqu’il a huit ans. Il fut éduqué avec ses frères et sœurs par leur mère non-voyante. Il commence à vendre de la drogue vers l’âge de douze ans, car sa famille manquait d’argent.

Après avoir été la tête d’affiche du court-métrage « La Graine de Barney Frydman », il commence sa formation théâtrale au cours Florent en 2016. Cependant, à 18 ans, il est arrêté et envoyé à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis. Lors de sa sortie, il est inculpé pour une autre affaire datant d’avant sa première arrestation.

Après sa sortie de prison, Mohamed Bellahmed devient livreur de pizza en tant qu’auto-entrepreneur pour pouvoir subvenir à ses propres besoins. Au cours de ses livraisons, il s’essaye aux improvisations de rap au guidon de son scooter. C’est là pour lui le seul domaine où il entend suivre sa bonne étoile. Celui, en tout cas, qui lui permet maintenant de «commander à manger». Une option qu’après les vaches maigres, il perçoit comme une forme d’accomplissement.

Moha la Squale : 3 morceaux qui l’ont fait connaître

Moha La Squale est un rappeur dont la notoriété a explosé en très peu de temps. Il s’est fait connaître grâce à des freestyles hebdomadaires publiés sur Facebook et YouTube. Son album Bendero est certifié disque d’or et le single Ma Belle disque de platine. 

Ces chiffres de ventes reflètent bien le succès de Moha La Squale. Son premier album est sorti le 25 mai 2018 et contient 24 titres. A la sortie de son album Bendero, Moha La Squale était déjà un rappeur très connu. Il a donc réalisé de très bons chiffres de ventes : plus de 16 000 exemplaires en une semaine. 

Puis, quelques mois plus tard, il obtient la certification disque d’or (50 000 exemplaires vendus). Bendero est un projet très introspectif, il n’y a donc aucun invité sur l’album. Pour l’instant, Moha La Squale n’a pas annoncé de nouvel album. Mais il a récemment publié le freestyle « Inspi du soir » qui a rencontré un très bon accueil. 

En effet, ce morceau rappelle les premiers freestyles du rappeur. Les anciens fans ont donc été ravis.

Bienvenue à la banane

De 32 millions de vues, ce freestyle a grandement participé au succès de Moha. C’est donc un morceau incontournable.

Luna

Ce freestyle a fait 7 millions de vues. Ce clip cumule aujourd’hui 46 millions de vues. 

Ma Belle

De 49 millions de vues, ce morceau est sorti récemment (août 2019) et a confirmé le retour du rappeur. Pour l’instant, Moha La Squale n’a pas annoncé de nouvel album. Mais il a récemment publié le freestyle « Inspi du soir » qui a rencontré un très bon accueil. En effet, ce morceau rappelle les premiers freestyles du rappeur. Les anciens fans ont donc été ravis.

Moha La Squale : la marque lacoste ?

Lacoste moha la squale

Le rappeur n’a jamais caché son attirance pour la marque au crocodile. En effet, dans tous les clips de ses freestyles, il portait fièrement des vêtements Lacoste. La marque et le rappeur ont donc collaboré pour sortir une collab’ Moha La Squale x Lacoste. Sur les vêtements de cette collection, on retrouve une illustration à l’effigie de Bendero.

Moha la squale se défend sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, Moha La Squale avait donné rendez-vous à ses abonnés “pour la vérité”. Le rappeur, visé par des plaintes pour violences, séquestrations et agression sexuelle de plusieurs anciennes petites amies, dénonce un “complot” pour lui nuire.  Le jeune rappeur était resté silencieux jusqu’à présent. 

Un soir, il est finalement sorti du silence en dévoilant sa version des faits via des publications sur Twitter et Instagram. Niant les accusations portées contre lui, et plutôt que dans le bureau du juge, Moha la Squale a choisi les réseaux sociaux pour lancer sa défense. Accusé depuis septembre par plusieurs anciennes petites amies de violences, agressions sexuelles et séquestration, le rappeur a posté une série de vidéos sur internet qui, selon lui, attestent des mensonges de ses accusatrices. 

Des images confuses et hors contexte, qui prouveraient selon Moha La Squale “les mensonges” d’une « personne sociopathe et psychologiquement hystérique ». Sur son compte Instagram, après la publication de ces “justifications”, ce dernier a répondu dans une série de messages postés en story.

La fille qui l’accuse affirme : « Aujourd’hui, en pleine procédure pénale, cette personne a décidé de continuer à me faire du mal, 3 ans après que je l’ai quitté », écrit-elle, rappelant qu’elle a déposé une plainte contre le rappeur en septembre 2020. Moha La squale tente bien que mal de défendre tous ses propos. Simples rumeurs ou vérité…un mystère difficile à élucider. Pour faire simple, l’artiste parisien est visé depuis septembre par une enquête préliminaire pour violences, séquestrations et agression sexuelle à l’encontre de cinq anciennes compagnes. 

Ces dernières accusent Moha la Squale, de son vrai nom Mohamed Bellahmed d’insultes, de menaces, mais aussi de violences. Finalement, le rappeur a été condamné à six mois de détention à domicile. Toutefois, il avait été interpellé en juin 2020 pour « refus d’obtempérer aggravé », « outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique » et « rébellion ». 

Le rappeur Moha La Squale a été condamné, jeudi 15 avril 2021, à six mois de détention à domicile sous surveillance électronique pour refus d’obtempérer, outrage et rébellion lors d’un contrôle de police mouvementé l’an dernier à Paris. 

Il a été en outre condamné par le tribunal correctionnel de Paris à verser des amendes d’un montant compris entre 400 et 500 euros aux trois policiers s’étant portés partie civile.

Résumé sur la vie du rappeur

Le rappeur Moha La Squale a été l’une des grosses révélations de l’année 2018. Auteur d’un premier album «Bendero» plébiscité par le public et la critique. Nommé aux Victoires de la musique 2019, l’artiste charismatique aux cheveux longs s’était fait repérer avec des «freestyles» postés sur Facebook et YouTube. 

On le voyait rapper dans sa cuisine ou dans son quartier de «La Banane» à Ménilmontant, dans le 20e arrondissement. Cependant, Mohamed Bellahmed a été mis en examen pour agression sexuelle, violences, et pour séquestration suite aux accusations de plusieurs femmes.

Les grandes dates du jeune rappeur Moha La Squale   

Voici les dates mémorables du jeune rappeur :

  • 1995 Naissance à Créteil ;
  • 2013 Prison à Fleury-Mérogis ;
  • 2015 La Graine, court métrage ; 
  • 2016 Cours Florent ;
  • 2018 Album Bendero (Elektra) ; 
  • 2019 Concert à l’Olympia.

 

À lire également  Les meilleurs casinos en ligne avec Bitcoin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *