Pourquoi les casinos sont interdits à Paris

Le casino est un jeu fondé sur le hasard. Il se joue moyennant de l’argent, avec tout le risque de perdre ou la chance de gagner. Curieusement, ce genre de jeu s’est de plus en plus raréfié à Paris. C’est qu’il a été objet d’une interdiction stricte et générale. Une loi de 1919 est venue abolir en effet tout attroupement autour de ce jeu. Mais quelles sont donc les raisons d’une telle interdiction ?  

Les raisons historiques : les réticences du roi Napoléon

En plein XIXème siècle, les casinos étaient officiellement autorisés par la loi. Elle a été légalisée par une première loi qui venait ainsi de les rendre officiels. Ce n’était pourtant pas avec l’assentiment total du roi Napoléon. Celui-ci montrait en effet une certaine hésitation à reconnaître l’effectivité de cette officialisation. 

Ainsi a-t-on assisté à un refus subtil de la part du roi à rendre disponibles les casinos surtout au cœur de la ville. Et pour quelles bonnes raisons ?

Les raisons civiques de la réticence du Roi

Le roi Napoléon serait-il contre ses sujets au point de s’inscrire contre une initiative a priori ludique ? Assurément, non ! L’attitude du Roi dénote plutôt d’un sens paternaliste, un sens de responsabilité vis-à-vis de l’essor de ses sujets. En termes beaucoup plus clairs, c’est dire que le roi ne voulait en aucun cas occasionner ou encore accentuer la misère de la population à travers des jeux au pur hasard. 

Le hasard, nul ne peut le prévoir. Tout y est possible, le bonheur comme le malheur. Avec un tel jeu, le roi pense qu’on serait en train d’en rajouter à la pauvreté car, il y a plus espoir à perdre qu’à gagner dans un jeu basé sur le hasard. La faim tuait déjà. Devrait-on en rajouter à travers une initiative dans laquelle la perte est plus assurée que le gain ?

Les raisons de moralité au fondement de la réticence du roi

Un peuple digne travaille pour le développement et le maintien de la paix. Si nous appelons paix à l’absence de toute inquiétude, le peuple travaille nécessairement pour reculer le règne de la faim, et de la pauvreté sous toutes ses formes. 

Cela passe par le travail et rien de plus. Ainsi donc, rendre légale un jeu de hasard sous prétexte de gagner de l’argent pour survivre apparaît comme une solution qui porte entorse à la dignité du peuple en général et de l’homme en particulier. 

L’interdiction des casinos par la loi de 1919

Les raisons sus-évoquées semblent retenir l’attention de l’entité juridique qui, très vite, s’est à nouveau penchée sur la question. Comme cela, la loi autorisant les casinos s’est vue abrogée au profit d’une nouvelle. C’était au cours de l’année 1919. La nouvelle loi érigée proscrit, à son tour et avec fermeté, tous les jeux de hasard dans les milieux urbains et périurbains de Paris.

L’objectif de cette interdiction

Si la loi de 1919 a fermé les jeux casinos, l’objectif était d’éviter à la jeunesse l’addiction aux jeux de hasard, laquelle addiction  pourrait conduire lamentablement à la ruine totale. En effet, les jeux de hasard, lorsqu’ils semblent marcher pour quelqu’un, il finit par lui inoculer la paresse.

L’intéressé s’enlise et n’est plus porté vers un minimum d’effort pour se prendre dignement en charge .Pour lui, il suffit de ne pas avoir peur de perdre, il suffit d’oser pour se faire d’argent sans délai et sans effort. Serions-nous dans la cour des aristocrates ? En plus de la paresse, la pauvreté et la perversité guettent au carrefour des casinos. 

Le hasard n’étant pas prévisible et la chance n’étant pas non plus maîtrisable, tous les gains antérieurs et le capital peuvent s’envoler d’un coup dans la folie d’un jeu d’argent sans garantie. Bonjour la galère ! Avec un peu de chance encore, ce perdant qui n’a pas le goût du pain gagné à partir de la sueur de son front, peut se retrouver à escroquer, à voler, etc. 

L’interdiction est-elle encore actuelle ?

De nos jours, le parisien assoiffé de casinos est invité à aller loin, vers des lieux comme Seine-Maritime, Enghien-les-Bains et Forges-les-Eaux. C’est qu’à l’époque actuelle, les réflexions continuent de penser la question à la suite de plusieurs demandes d’ouverture de casinos à Paris. 

Les avis qui sont en faveur des casinos dans la ville de Paris, avancent les arguments de l’attractivité et des bénéfices que l’Etat pourrait se faire à travers les sites de casinos. Et l’avenir des jeunes alors ? 

C’est justement ce qui inquiète et intrigue ceux qui s’inscrivent faux contre l’idée des casinos au plein cœur de Paris. Ils redoutent le banditisme et l’addiction aux jeux d’argents qui pourraient coûter aux individus et à l’État futur. 

En raison de la pertinence de ces dernières approches, en raison ensuite de cette absence de consensus entre décideurs, il n’y a pas de nouvelle décision. Autrement, l’interdiction est encore actuelle à Paris. Il est donc fort probable que vous n’y trouviez pas de jeux de casinos dans la capitale française.

À lire également  Chiffre d’affaires des casinos en France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *