Peut-on mourir de la vésicule biliaire ?

peut-on mourir de la vésicule biliaire

Les maladies qui touchent la vésicule biliaire sont très fréquentes de nos jours. Elles sont dues à une mauvaise hygiène de vie, à des infections ou à une inflammation. Sans traitement rapide, ces problèmes peuvent très vite devenir complexes jusqu’à entraîner dans certains cas le décès des patients. Lisez pour en savoir plus.

Il est possible de mourir de vésicule biliaire en cas de maladies affectant cet organe

Si vous ne le saviez pas, vous devez noter qu’il est bel et bien possible de mourir de la vésicule biliaire. Notamment, si vous souffrez par exemple d’une maladie qui affecte cet organe. En effet, la maladie de la vésicule biliaire est réelle et elle touche bon nombre de personnes sans distinction de sexe et d’âge. Dans ce cas, la vésicule biliaire n’arrive plus à assurer sa principale fonction qui est le stockage de la bile.

Si cet organe ne peut plus jouer son rôle, il s’ensuit naturellement une accumulation de la bile dans le foie. Le foie risque alors de très vite s’endommager et d’autres problèmes de santé peuvent aussi s’inviter. Si le problème n’est pas traité dans les meilleurs délais et si une opération chirurgicale n’est pas entreprise, cette maladie peut s’avérer fatale et conduire à la mort de la personne touchée.

À lire également  Tout savoir sur la douleur des tétons en début de grossesse

En cas de calculs de la vésicule biliaire

Celui qui souffre de calculs de la vésicule biliaire peut ressentir de la fatigue, de l’épuisement et un manque accru de sommeil. Les calculs de la vésicule biliaire se forment généralement dans la vésicule et peuvent bloquer l’écoulement de la bile. Vous ressentez alors des douleurs, à cause de l’énergie supplémentaire que le corps essaye de dépenser afin de mieux décomposer les aliments consommés.

Outre les calculs, ce dysfonctionnement de la vésicule peut aussi entraîner des problèmes de digestion. Cela peut s’accompagner de gaz de ballonnements en plus de nausées qui peuvent nécessiter une ablation de la vésicule biliaire. Sans traitement rapide, notons que ces symptômes peuvent très vite causer le décès du patient.

Si vous contractez une infection vésicule biliaire

L’infection de la vésicule biliaire est une situation compliquée qui peut conduire au décès de la victime. Lorsque l’organe est infecté par une bactérie, non seulement la bile ne peut plus être correctement stockée, mais cela peut amener :

  • Des douleurs ;
  • La fièvre ;
  • Une insuffisance rénale.

Il s’agit là de quelques problèmes qu’une infection de la vésicule peut entraîner. La liste est bien plus longue.

Suite à une inflammation de la vésicule biliaire

Il n’est pas rare d’entendre parler de l’inflammation de la vésicule biliaire. Ce qui se passe en réalité est que les parois de la vésicule s’enflamment. On parle le plus souvent de cholécystite. Cela peut être la cause d’une mauvaise intervention chirurgicale ou d’une lésion interne.

À lire également  Nutravision avis : quelle est l’efficacité de ce produit contre les défauts oculaires ?

Les symptômes qui accompagnent ce mal sont la fièvre, les nausées, les vomissements et bien d’autres complications. Lorsque la maladie n’est pas prise au sérieux très tôt, elle peut déclencher une septicémie ou une pancréatite, ce qui peut très vite causer la mort.

En cas d’ablation de la vésicule biliaire

Le plus souvent, l’ablation de la vésicule biliaire intervient lorsque l’organe est endommagé et non fonctionnel. Au cours d’une intervention chirurgicale pour enlever cette vésicule, des complications peuvent surgir. Le principal risque encouru est l’endommagement du canal biliaire.

De ce fait, la bile peut s’accumuler et le liquide peut déborder dans le sang. Il peut s’ensuivre une infection ou une hémorragie interne qui est sans doute dangereuse et qui peut causer la mort des plus fragiles.

Toutefois, de nombreuses personnes réussissent facilement à survivre sans cet organe apparemment important. Ces derniers n’ont qu’à recourir à une poche de stomie par exemple qui fait office de contenant pour récupérer les déchets.

Ce sont des sacs qu’on fixe sur le corps de différentes manières et qui jouent le rôle initial de la vésicule biliaire. Une autre possibilité consiste à réaliser une opération de déviation. Il s’agit essentiellement de faire dévier le canal biliaire sur l’intestin. Si les débuts peuvent s’avérer difficiles à supporter, on s’y habitue très vite avec le temps.

À lire également  E-liquide THC avis : lequel utiliser ? Est-ce dangereux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *