New-York : la ville à l’épreuve des pigeons

La ville de New-York, comme Paris et de nombreuses autres zones urbaines, à un problème de pigeons. Parfois surnommés les « rats volants », les pigeons sont une nuisance pour les habitants et les gratte-ciels de la Grande Pomme depuis des décennies.

Si vous avez déjà été à New-York, vous les avez forcément aperçus en levant le nez de votre smartphone en pleine consultation de Transversales Roulette Stratégie ou d’un article, car vous cherchez un Starbucks. Si vous êtes particulièrement malchanceux, vous avez peut-être même reçu du guano d’un de ces fameux « gutter birds ».

Néanmoins, si vous visitez la ville qui ne dort jamais prochainement, vous remarquerez que le problème a quasiment disparu grâce à une seule société.

 

Un problème qui coûte à la ville

Le problème avec les pigeons est qu’ils adorent se percher sur les bâtiments ou les statues pour faire leurs besoins. Ainsi, même si Mike Tyson dressait tous les pigeons du monde, il serait impossible de les empêcher de faire ce qu’ils font naturellement depuis des années. Mais quel est le problème ? Voyez-vous, le guano des pigeons est extrêmement acide et lorsqu’il reste sur un bâtiment, il peut attaquer la peinture, voire la pierre. 

À lire également  Notre avis sur Montpellier

Or, la ville de New-York regorge de monuments historiques dont raffole les pigeons, car plein de rebords parfaits pour se poser. Cela signifie que la ville doit dépenser des millions chaque année pour nettoyer et rénover ces bâtiments. Un procédé économiquement et humainement impossible qui fait que certains étaient laissés à l’abandon.

 

Comment Birdmaster a réglé le problème ?

Une société du nom de Birdmaster, s’est spécialisé dans des mesures permettant de se débarrasser des nuisibles volants. Ce genre de pratique n’est pas nouveau, mais c’est l’idée qu’ils ont eu qui change la donne.

Vous avez sûrement déjà vu des piques en métal posées sur les rebords des bâtiments afin d’empêcher les oiseaux de se poser. Mais si vous les avez vus, vous avez aussi remarqué que ces mesures sont peu efficaces et que les pigeons parviennent malgré tout à se poser. En plus les piques sont visibles et impacte l’esthétique de monuments importants.

Birdmaster l’a compris et la société est parvenue à trouver une solution quasiment invisible et très efficace. Ils ont installé des filets tissés de la même couleur que les bâtiments. Ces filets sont extrêmement fins et ne laisse aucune ouverture aux oiseaux pour se poser. Certains architectes se sont opposés à la pose des filets, mais cela étant la solution la plus efficace, ils ont fini par être posés sur de multiples édifices.

À lire également  Obtenir un visa pour l’Inde : Comment s’y prendre ?

 

Un système parfait ?

Bien que l’installation de ces filets soit particulièrement efficace et presque invisible, elle n’est pas parfaite et une fois que vous l’avez remarqué, il est difficile de voir autre chose. De plus, il ne faut pas oublier que les pigeons ont une capacité d’adaptation hors du commun et il est possible qu’ils finissent par trouver une faille.

Dans tous les cas, la prochaine fois que vous visitez un lieu comme la librairie Morgan, pensez à lever les yeux, il n’y aura plus de pigeons sur les rebords !

Leave a Reply

Your email address will not be published.