Les remèdes de grand-mère pour les démangeaisons intimes

Les démangeaisons sont des irritations qui peuvent affecter plusieurs parties du corps humain. Elles peuvent de ce fait être aussi bien cutanées qu’intimes et peuvent toucher aussi bien un homme qu’une femme. Toutefois, les démangeaisons intimes sont plus problématiques chez la femme. Dans ce dernier cas spécifiquement, plusieurs traitements sont possibles. Ces traitements sont en majeure partie constitués de remèdes de grand-mère qu’il est proposé à travers le présent contenu de découvrir.

Quelles sont les origines de la démangeaison intime ?

La démangeaison intime, encore qualifiée de « prurit vulvaire » est une sensation de nature irritante éprouvée par une femme sur ses parties génitales. Une fois qu’elle a contracté cette infection, elle ressentira un besoin pressant, épisodique et incessant de se gratter les parties génitales afin de se soulager. Cette démangeaison peut aussi bien se localiser au sein de l’appareil génital ou au niveau de la vulve comprenant les organes externes.

Elles sont plusieurs, ces femmes, qui sont touchées par cette forme de prurit, avec des démangeaisons épisodiques qui surviennent et disparaissent sans qu’on y apporte le moindre soin. Les irritations ne présentent de réels problèmes à la santé qu’à la seule condition qu’elles soient persistantes, récurrentes ou suivies de pertes.

  • En l’état actuel de la gynécologie, les causes les plus connues et établies de la démangeaison intime sont notamment :
  • les infections comme la vaginose bactérienne, la candidose ou la trichomonase ;
  • les irritations ou réactions allergiques dues à des substances chimiques ;
  • la vaginite atrophique ;
  • les troubles cutanés à l’instar du psoriasis ou du lichen scléreux.
À lire également  Viaketo avis Capsules : Tout ce que vous devez savoir

Que votre démangeaison intime ait pour origine l’une ou l’autre de ses causes, vous devez savoir qu’il est possible de la traiter avec des remèdes naturels de grand-mère.

Le yaourt pour soulager les démangeaisons intimes

Le vagin, la vulve et l’entrée du col de l’utérus sont submergés de ferments lactiques appartenant à la famille des lactobacilles. Ces bactéries probiotiques plutôt bénéfiques pour la santé se retrouvent à l’état naturel dans plusieurs aliments fermentés dont l’un des plus connus est le yaourt.

L’usage de probiotiques par voie vaginale est de plus en plus conseillé par les médecins que depuis quelques décennies seulement. Cependant, de façon intuitive, les grands-mères avaient déjà compris, et ce, il y a bien longtemps, que le yaourt était composé d’un actif qui était en mesure de leur être d’un grand secours pour régler leurs soucis intimes.

En effet, dans le cadre d’une prévention des infections vaginales, ce remède qu’est le yaourt peut être consommé par voie orale. De ce fait, il participe d’une part à préserver l’équilibre de la flore intestinale. D’autre part, étant donné que les bactéries probiotiques voyagent d’un microbiote à un autre aisément, prendre du yaourt régulièrement contribuera également à conserver une microflore intime saine.

Pour bénéficier de son action curative, il doit être fait usage de cet aliment en application locale, ce qui favorisera le réensemencement naturel du microbiote vaginal qui est altéré. Pour ce faire, il vous suffira d’imbiber un morceau de coton propre ou un tampon hygiénique avec du yaourt, bio de préférence, puis de l’insérer à l’entrée de l’appareil génital. Laissez agir pendant une heure d’horloge avant de le retirer. Répétez cette opération durant deux semaines, à raison de deux fois par jour.

À lire également  E-liquide THC avis : lequel utiliser ? Est-ce dangereux ?

Le vinaigre de cidre pour apaiser les démangeaisons intimes

Vous vous en doutez sûrement, il est presque impossible de parler des astuces de grand-mère sans évoquer le vinaigre de cidre. Ce dernier peut pareillement être employé dans le cas de démangeaisons intimes. Et pour cause, il est issu du même processus de fermentation que le yaourt. De ce fait, il contient les mêmes probiotiques et est tout aussi efficace que le yaourt.

En outre, le vinaigre de cidre aide à maintenir ou à restaurer le pH acide physiologique de la muqueuse génitale. Pour une application locale, le processus est le même du yaourt. Toutefois, il faut préciser que vous avez aussi la possibilité de juste tamponner les parties atteintes. Préférez du vinaigre de cidre bio et surtout non pasteurisé.

Par ailleurs, la pratique des bains de siège au vinaigre de cidre a également des effets bénéfiques pour le traitement des troubles intimes et leur prévention. Si vous voulez opter pour cette solution, vous aurez à diluer 25 cl de vinaigre de cidre dans une bassine d’eau chaude. Ensuite, baignez les lésions pendant une vingtaine de minutes environ avant de sécher minutieusement sans rinçage. Répétez ce bain tous les jours durant deux semaines pour un traitement curatif ou deux fois par mois pour un traitement préventif.

À lire également  Tout savoir sur le NeoFlex pour soigner l’arthrose

L’ail comme un remède pour les démangeaisons intimes

Ici encore, c’est un ingrédient très prisé par les grands-mères dans les traitements naturels dont elles détiennent les secrets. L’ail, puisque c’est de cet ingrédient qu’il est question, possède plusieurs atouts qui le rendent très intéressant dans la lutte contre les infections vaginales.

Déjà, il possède des propriétés antibactériennes et antimycosiques de taille pour lutter contre les champions, les microbes et les parasites susceptibles d’envahir les muqueuses intimes. De plus, l’ail est assez riche en inuline qui est une fibre prébiotique qui fait office de source d’énergie pour les probiotiques.

À l’instar du yaourt, l’ail peut se consommer par voie orale pour enrichir la flore intestinale et la flore intime. Vous pouvez aussi le rajouter dans vos différents mets, si tant est que vous vous sentiez à l’aise avec son goût. Pour bénéficier davantage de ses bienfaits, découpez en petit morceau deux gousses d’ail que vous mettrez dans un verre d’eau le soir avant de vous coucher. Buvez le contenu dudit verre le lendemain matin au réveil.

Pour finir, il ne saurait trop vous être recommandé d’insérer une gousse d’ail dans votre partie génitale. En effet, l’ail étant le bulbe d’une plante qui pousse dans la terre, il peut constituer un véritable nid à bactéries s’il est mal lavé. Ce qui pourrait propager des bactéries pathogènes au sein de la flore vaginale.

Leave a Reply

Your email address will not be published.