L’assurance multirisque professionnelle : c’est quoi ?

À un moment ou un autre de votre carrière, il vous est certainement déjà arrivé d’entendre l’expression Assurance multirisque professionnelle sans vraiment lui prêter attention. Pourtant, c’est le produit par excellence qui vous couvre dans l’exercice de votre activité en cas de dommage donné qui touche vos locaux et biens professionnels. Pour mieux en savoir à propos, voici quelques informations qui devraient vous éclairer.

Ce qu’il faut comprendre par assurance multirisque professionnelle

Faisant partie de la famille des assurances Incendie, Accidents et Risques Divers, l’assurance multirisque professionnelle est le produit inhérent à toute activité professionnelle. En effet, elle constitue une assurance complète qui couvre les biens mobiliers comme immobiliers d’une entreprise, ainsi que sa responsabilité.

En d’autres termes, c’est une assurance indispensable pour tout professionnel, du moment où elle garantit les biens et l’activité de son entreprise. Dans ces conditions, il faut alors en déduire qu’elle facilite la poursuite ou la reprise de l’activité professionnelle de l’assuré de la manière la plus brève possible.

Quelques risques clés couverts par une Assurance multirisque pro

Ils sont d’une grande étendue, les risques couverts par une assurance multirisque professionnelle. Parmi ces derniers, en voici quelques-uns, sinon les primordiaux.

L’incendie

L’offre d’assurance multirisque professionnelle à laquelle vous souscrivez prend entièrement en charge lorsqu’un incendie se déclare, et surtout provoque des dommages dans vos locaux professionnels.

À lire également  Où souscrire à une assurance habitation en ligne ? quel site

Entre autres, il peut s’agir d’attentat, d’explosion, de chute de foudre, d’un problème électrique, etc. Si vos bâtiments et outils professionnels sont donc touchés dans l’un ou l’autre de ces cas de figure, vous êtes indemnisés grâce à votre assurance.

Le dégât des eaux

S’il survient une fuite d’eau, un débordement, un engorgement, une rupture de canalisation, des infiltrations, une fuite de liquides issus de vos récipients de stockage, bien de vos outils peuvent se retrouver hors d’usage.

Dans ces conditions, vous êtes indemnisés grâce à votre assurance. Et au travers de ladite indemnisation, vous pouvez alors reconstituer votre stock de marchandises touché, réparer vos machines endommagées, etc.

Le bris de glace

En cas de bris de glace, c’est à votre assureur qu’il revient de prendre en charge par exemple les frais de clôture provisoire de vos locaux.

En effet, à supposer qu’une balconnière accrochée à une fenêtre tombe au-dessus de la salle à manger-véranda de votre restaurant, votre activité va s’en trouver affectée. Pour la simple raison, le toit vitré se serait brisé et la véranda ne peut dans ces conditions pas accueillir vos clients pour les repas.

Pour y remédier, votre assureur va vous indemniser, histoire d’effectuer au plus vite les réparations nécessaires. Il peut également prendre en charge les frais de gardiennage pour éviter l’introduction d’un tiers dans vos locaux.

À lire également  Assurance habitation étudiant : tout savoir

Les autres dégâts

Les dégâts électriques et électroniques, le vol, les actes de vandalisme et les événements climatiques sont d’autres situations pour lesquelles votre assurance sera utile. Ne vous y méprenez donc pas à propos.

Les tarifs pour une multirisque professionnelle

Ces tarifs en question dépendent d’un certain nombre de facteurs à savoir :

  • l’activité de l’entreprise ;
  • la valeur des biens assurés ;
  • le statut des locaux, c’est-à-dire s’ils sont en location ou en propriété ;
  • la situation géographique de l’entreprise ;
  • les moyens de protection mis en place par l’entreprise, etc.

Cela dit, vous comprenez clairement donc qu’il serait difficile de donner une idée plus ou moins exacte desdits tarifs. Chaque assureur a la discrétion de fixer le montant de chacun de ces facteurs.

Quid du caractère obligatoire ou non de l’assurance multirisque pro ?

Plutôt que l’assurance multirisque professionnelle, c’est la Responsabilité Civile professionnelle qui est obligatoire. Pour ce qui relève donc des professions réglementées par cette dernière, il s’agit entre autres des professionnels de santé, du droit, du tourisme et ceux du conseil.

En outre, les entreprises du bâtiment ont le devoir de se couvrir en Responsabilité Civile décennale pour les malfaçons susceptibles de se constater jusqu’à une décennie après la livraison des travaux réalisés.

À lire également  Kylie Jenner et sa fortune : tout savoir

C’est dire alors que les entreprises ne seront point tenues de souscrire à une assurance multirisque professionnelle, mais devront, a minima, justifier d’une Responsabilité Civile décennale. Voilà où se situe toute la nuance.

Leave a Reply

Your email address will not be published.