Quand est-ce que la fatigue caractérise un symptôme de Helicobacter Pylori ?

helicobacter pylori : symptômes fatigue

L’estomac humain sert généralement de lieu de confort pour l’Helicobacter Pylori qui ne se manifeste que très peu chez les animaux. Cette infection gastrique commence à se propager en premier dans un endroit faible en pH (potentiel Hydrogène). Ensuite, elle peut demeurer dans votre organisme pendant plusieurs années sans que vous ne vous en rendiez pas compte. Ainsi, cette pathologie vous ronge lentement de sorte que vous ressentez fréquemment des malaises gastriques. Toutefois, un symptôme insoupçonné peut facilement vous alerter, la fatigue. Pour tout savoir sur les moyens par lesquels la fatigue peut devenir un signe d’Hélicobacter Pylori, lisez cet article jusqu’à la fin.

Infection par l’Hélicobacter Pylori : qu’est-ce que c’est ?

Helicobacter Pylori ou H Pylori représente un champion qui se développe au sein de la cavité gastrique. Ce dernier est à l’origine d’une infection qui se dégrade pour engendrer un cancer ou encore d’autres formes de tumeurs de l’estomac. Un grand nombre de la population mondiale, soit plus de 50 %, vit avec cette bactérie. La manifestation de l’infection par l’Hélicobacter Pylori est plus effective dans les pays sous-développés.

Depuis leur plus jeune âge, enfance, plusieurs patients vivent avec ce champion sans le savoir, mais ne le constatent qu’à sa phase avancée. Durant plusieurs années, la plupart des infectés au H pylori peuvent ne jamais se plaindre d’un quelconque malaise ou symptôme relatif à cette bactérie.

À lire également  Tétons qui démangent : que faire ?

Helicobacter Pylori : les principaux symptômes de cette infection

Le grand nombre des personnes infectées par ce champion de H Pylori souffrent des pathologies ulcéreuses gastro-duodénales. Ainsi, l’intestin grêle ou l’estomac présente des fissures qui causent souvent :

  • Les crampes et la douleur de l’estomac ;
  • Les tumeurs de l’estomac ;
  • La dyspepsie ou la digestion difficile ;
  • La nausée, les rots, le vomissement accompagné de constipations ou de pertes d’appétit ;
  • Les problèmes digestifs liés à la gastrite ou les inflammations chroniques au sein de la cavité de l’estomac.

À ces différents signes s’ajoute la fatigue chronique ou généralisée dont vivent les patients au quotidien. Il est alors recommandé de faire une consultation médicale dès la manifestation répétée de ces symptômes pour avoir une idée plus ou moins claire sur votre état de santé.

Quels sont les facteurs de transmission de cette infection ?

De la façon dont cette bactérie maline se manifeste avec le temps, l’Hélicobacter Pylori se transmet aussi rapidement d’une personne à une autre. Sa propagation peut se faire par plusieurs voies ou moyens très simples. Il s’agit ici d’un champion très dangereux qui peut se transmettre juste par un simple contact par les selles ou la salive avec une personne infectée. De même, cette infection peut vous attaquer par le simple fait d’un repas mal soigné ou mal cuit. C’est aussi le cas quand vous faites usage d’une eau souillée. Les voies de contamination du H Pylori sont donc très faciles.

À lire également  Manger bio : quels sont les produits à consommer en priorité ?

Pourquoi une simple fatigue devrait-elle être mêlée à l’infection par l’Hélicobacter Pylori ?

C’est une question que beaucoup se posent sans pour autant trouver une réponse judicieuse à cela. Ce texte répond à cette préoccupation sans langue de bois. À part les signes énumérés ci-dessus pour l’infection par la bactérie H Pylori, il y a également d’autres symptômes peu spécifiques qui font état de la présence du champion dans votre organisme. C’est le cas de la fatigue qui peut être mêlée à la somnolence ou chronique. Dès que vous vous trouvez dans de pareilles situations, commencez par soupçonner l’infection par l’Hélicobacter Pylori.

D’ailleurs, cela s’explique par deux phénomènes fondamentaux que sont l’hémorragie interne de l’estomac et la fonction du système immunitaire. L’invasion de cet agent pathogène alerte et active la défense immunitaire pour protéger l’organisme contre cette attaque. Ainsi, cette défensive auto-immune réduit naturellement la vitalité du patient et lui cause la fatigue. À force de poursuivre cette contre-attaque face au développement de cette bactérie, l’organisme s’affaiblit et le patient ressent la fatigue chronique et la somnolence persistante.

La résistance de cette inflammation dans l’organisme pendant plusieurs années sans un traitement idoine peut causer l’ulcère gastro-duodénal. Cette manifestation provoque des saignements dans l’estomac ainsi, l’hémorragie interne au sein du tube digestif entraîne une anémie sévère qui engendre la grande fatigue.

À lire également  Quels sont les symptômes d’une grossesse d’une semaine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *