Énergie verte : quelles sont les utilisations communes de ce type d’énergie ?

Encore appelée énergie propre, l’énergie verte est une forme d’énergie qui répond bien à la démarche écologique entreprise par les sociétés pour le maintien de l’environnement. Son exploitation a pour but d’améliorer les conditions de vie des populations urbaines. Elle permet de réduire les factures énergétiques des ménages et de créer de nouvelles activités. 

Du point de vue santé, cette dernière permet d’avoir accès à l’eau potable, assure une meilleure sécurité et facilite l’accès à l’information des populations dans les contrées éloignées. Du fait de sa praticité, elle est de plus en plus répandue et utilisée de diverses manières. Vous désirez en savoir plus sur les différentes utilisations de ce type d’énergie ? 

La production de l’électricité

Avant tout, rappelons que les énergies vertes constituent une forme particulière d’énergie dont les utilisations ne produisent pas ou une faible quantité de polluants. Ce sont notamment l’énergie solaire, la biomasse, l’énergie éolienne, la géothermie et l’énergie hydraulique. 

Elles sont non seulement renouvelables mais aussi inépuisables et propres et peuvent être exploitées ou utilisées de différentes manières. C’est  le cas de la production de l’électricité. 

Par les capteurs photovoltaïques 

Il n’est pas rare de voir des structures ou même des particuliers utiliser l’énergie photovoltaïque pour produire de l’électricité. En effet, ceci s’explique par le fait que les cellules photovoltaïques captent la chaleur du soleil. Cette dernière est transformée en électricité par les capteurs photovoltaïques. Ce type de processus présente de nombreux avantages à savoir :

  • La facilité d’installation ;
  • La possibilité d’être installé partout ;
  • La possibilité de réaliser d’énormes économies et
  • La possibilité de bénéficier d’une subvention selon certains pays. 

Outre ces premiers avantages, l’énergie électrique comme stipulé plus haut peut être utilisée pour des besoins domestiques. Concomitamment, vous avez la possibilité de la revendre à d’autres  à vos voisins.

 Par l’énergie éolienne

Par ailleurs, l’électricité peut être également produite à partir de l’éolienne. Le principe est très simple. La source éolienne transforme l’énergie cinétique produite par le vent en énergie mécanique. Cette dernière est ensuite transformée en énergie électrique. C’est une excellente alternative pour une démarche éco responsable. Elle permet de réduire les émissions de CO2.

À lire également  Tout savoir sur le boxeur patrice quarteron : origine, boxe, femme, fortune, palmarès

Toutefois, certains critères sont à prendre en compte si vous voulez un équipement performant. 

La surface du terrain

Elle doit être assez grande pour laisser place à l’installation des éoliennes. Vous devez disposer d’un espace suffisamment large pour que la performance de l’installation réponde à vos besoins. 

Le lieu d’implantation

Il doit être traversé par des vents bien forts. C’est un critère indispensable au bon fonctionnement de l’éolienne. 

L’éolienne domestique couvre en général les besoins énergétiques d’une famille moyenne. Sa puissance inférieure ou égale à 1 MW. Deux types d’éoliennes sont possibles à installer chez vous. Il s’agit de l’éolienne à axe horizontal et l’éolienne à axe vertical.

L’éolienne à axe vertical

Elle est très rare. Elle est adaptée à tout type de vent. Elles n’ont pas besoin d’être mises dans le sens du vent. Cette dernière ne nécessite pas de forts vents avant d’être mise en marche. Ce type d’éolienne est très approprié pour le milieu urbain et peut être installé directement sur le toit. 

L’éolienne à axe horizontal

C’est un système bien connu en Europe. Il permet de cumuler l’énergie du vent grâce à des structures en hélices. C’est un peu le même modèle qu’on observe généralement dans les parcs éoliens.

Les cours d’eau constituent également une excellente alternative pour produire de l’électricité verte. 4 règles principales sont à respecter :

  • Un droit d’eau
  • La satisfaction des exigences urbaines
  • Le respect des autres usagers utilisant le cours d’eau
  • Le site doit correspondre à certaines exigences techniques

De toute façon, vous allez réduire considérablement vos factures d’énergie si vous exploitez le ruisseau à proximité de chez vous. 

Le chauffage, la production d’eau chaude ou la climatisation

Il s’agit d’un ensemble d’usages qu’on peut faire de l’énergie verte. Pour y arriver, les particuliers utilisent souvent des pompes à chaleur géothermiques pour le chauffage de leur habitation. Ces équipements peuvent utiliser de la chaleur gratuite présente dans des sources naturelles telles que le sol, l’air ou l’eau. 

À lire également  Yvette Prieto, la femme de Michael Jordan : tout savoir

L’un des principes consiste à puiser la chaleur du sol pour ensuite la répartir dans votre habitat ou même la transformer en électricité. Pour un bon fonctionnement et une bonne rentabilité, vous devez disposer d’un bon emplacement. 

Comme la chaleur est tirée depuis le sous-sol, vous avez besoin d’un terrain par exemple. Pour certains systèmes, il faut un local spécial. Toutefois, la quantité d’énergie puisée doit être supérieure à celle électrique pour que le système puisse bien marcher. 

Par ailleurs, certains modèles de tubes enterrés réversibles permettent d’assurer la climatisation de votre appartement. Dans ce cas, la chaleur est soustraite de votre logis est envoyée à l’extérieur. Les capteurs solaires peuvent utiliser les rayons solaires pour couvrir une partie des besoins en eau chaude sanitaire et en chauffage de votre logement. 

Les panneaux solaires placés sur votre toiture renvoient l’énergie solaire vers un ballon d’eau chaude. Ce dernier va convoyer la chaleur dans le logis. Ce système peut être très rentable dans les régions avec beaucoup de soleil.

Les chaudières à biomasse peuvent également être utilisées pour le chauffage de votre logis. Elles peuvent brûler différentes matières organiques telles que les pellets, les sciures ou les plaques forestières. Ces dernières peuvent être raccordées au système de chauffage déjà mis en place. Elles prennent plus de temps pour chauffer le logis et ont du mal avec les arrêts et redémarrages très fréquents. 

Ces derniers peuvent être source de dysfonctionnement et de mauvais rendements du système. Il faut combiner un réservoir tampon (réservoir de grande capacité qui peut accumuler de la chaleur) à votre chaudière pour pallier ce type de problème. 

Le chauffage de toute votre serre et l’augmentation de la productivité de votre exploitation agricole                                                                                                  

Les agriculteurs disposent de plusieurs possibilités pour exploiter les énergies vertes. Il s’agit entre autres de : 

  • La fabrication d’huile végétale grâce au colza ou le tournesol
  • La production d’énergie électrique pour les besoins agricoles à partie de l’éolienne
  • La fabrication du biocarburant pour les tracteurs par pressage d’huile
  • La production d’eau chaude à l’aide des tanks à lait
  • La conservation des températures des unités de couvaison grâce aux chaudières à bois par exemple
À lire également  Quels sont les critères de choix de son CBD ?

Par ailleurs, les exploitants agricoles peuvent revendre de l’énergie produite. La production du biogaz est un excellent exemple pour faire des entrées supplémentaires. Certaines cultures énergétiques peuvent produire de l’énergie par combustion de même que les biomatériaux. Vous pouvez produire de l’énergie électrique grâce à une installation hydroélectrique si vous disposez d’un cours d’eau. Vous pouvez ainsi augmenter la productivité de votre ferme avec les bénéfices faits. 

Les poêles peuvent être utilisées pour le chauffage de tout un bâtiment (agricole ou non). Ces derniers existent en différents modèles qui ont des procédés de transmission de chaleur véritablement différents.

Les poêles à convection

Elles permettent de propulser de l’air chaud vers le haut de la maison. Ce modèle chauffe moins rapidement le bâtiment. 

Les poêles à accumulation

Ici, la transmission se fait par rayonnement. Avec ce dispositif, vous utilisez moins de bois et la chaleur peu restés dans le bâtiment pendant une durée supérieure à 10 h. Ce poêle est très recommandé pour les grands espaces et ne provoque pas un assèchement de l’air. Il dispose d’un rendement parfois supérieur à 85 %. 

Les poêles à double fonctionnement

Elles combinent les propriétés des poêles à convection et celles à accumulation. Ce système est de plus en plus répandu puisqu’il génère plus de chaleur dans le bâtiment. La particularité de ce dispositif est qu’il réduit considérablement les déchets polluants tout en augmentant les performances du poêle.

Leave a Reply

Your email address will not be published.