Comment protéger le bas d’un abri de jardin

L’abri de jardin est aujourd’hui une nécessité dans les maisons. Il est installé dans les jardins  pour des besoins divers. Il peut être utilisé pour stocker les outils de jardinage et autres équipements ou encore être utilisé dans le cadre des activités ludiques. Installé au sol sur différentes matières, le bas des abris de jardin sont généralement exposés à diverses intempéries. Pour profiter convenablement de cette installation dans le temps, les propriétaires se doivent de  prendre un certain nombre de précautions. Quelles sont-elles alors ?

Qu’est-ce que l’abri de jardin?

Encore appelé salle de jardin, l’abri de jardin est un lieu protecteur des intempéries, où l’on peut  mettre à couvert des biens ou des personnes. Il peut être réalisé à partir de différents matériaux et est posé sur le sol offrant aux utilisateurs de nombreuses possibilités en fonction des besoins de chaque membre de la maisonnée. Cette option nouvelle qui s’ajoute à celle existante dans les maisons est appréciée par nombre de personnes. Certaines personnes font de ces abris des ateliers de garage, des chambres d’appoint, des bureaux, des salles de jeux ou de jardin et parfois des remises. Quel que soit le type d’utilisation qui en sera fait, le choix de la matière qui devra être utilisée est primordial. Il doit être de qualité et bien traité afin d’être le plus résistant possible aux intempéries et aux insectes. S’informer auprès des spécialistes s’avère nécessaire pour une installation de qualité.

Quels sont les types d’abri de jardin ?

Il existe plusieurs types d’abri de jardin offrant un choix varié au propriétaire, on peut citer alors ceux :

  • En bois qui exigent un entretien régulier ;
  • En métal qui sont économiques et facile à entretenir ;
  • En PVC qui sont durables et faciles à installer ;
  • En résine qui sont les plus robustes et simples d’entretien ; 
  • En toile qui sont conviviales et économiques ;
  • En composite qui ont une solidité et une esthétique.

Les risques pour un abri de jardin?

Les abris de jardin peuvent être exposés à diverses intempéries. Les principales sont : l’humidité, les moisissures et l’attaque des insectes.

Risques des abris de jardin : l’humidité 

La durabilité d’un abri de jardin réalisé en bois s’observe en premier lieu par la qualité du bois et la structure de l’installation.  D’une structure imposante et robuste, il peut parfois être infiltré d’eau ce qui constitue une première menace. L’eau et le bois ne faisant pas bon ménage, lorsque l’humidité s’installe trop longtemps dans le bas de l’abri de jardin, elle crée des dommages. L’humidité a tendance à nuire à la construction.

Risques des abris de jardin : les moisissures

Lorsque l’humidité arrive dans le bas d’un abri de jardin, il sera observé sous l’abri des cellules de bois : des moisissures et des champignons lignivores. Ces derniers se nourrissent de bois humide. C’est alors le début d’un pourrissement et d’une décomposition du bois de cet abri de jardin. 

Les risques des abris de jardin : l’attaque des insectes

Cette succession d’évènements va se poursuivre par l’installation des insectes xylophages, qui profiteront à leur tour pour détruire les planches. Ces insectes profiteront pour également pondre des larves qui se nourrissent essentiellement de bois. Tout cela va donc accentuer la destruction de l’abri de jardin dans les maisons. Cet ensemble d’événements conduit donc à la perte précoce des abris de jardin. Pour donc profiter le plus longtemps possible des nombreux services des abris de jardin, il faut assurer une bonne protection du bas de l’abri qui est généralement posé sur le sol.

Les solutions pour protéger un abri de jardin

La destruction du bas de l’abri de jardin est une menace pour la durée de vie de cette installation. Face à ces risques occasionnant la destruction du bas de l’abri, il est donc important de prendre les bonnes précautions afin de protéger l’abri de jardin pour éviter qu’il ne se détruise très tôt. Des solutions diverses existent donc pour protéger le bas d’un abri de jardin.

Traitement du bois par autoclave

L’une des solutions  est le traitement du bois par autoclave. Cette technique consiste à introduire dans le bois des produits de conservation contre les attaques extérieures. Cette solution permet de rendre durable le bois qui peut désormais s’étendre sur des décennies. Il faut donc veiller au trempage du bois dans l’autoclave avant la construction de l’abri de jardin. 

L’installation de l’abri sur une dalle en béton

Dans le cas du non traitement du bois, l’installation de l’abri sur une dalle en béton serait de rigueur. La dalle en béton étant presque imperméable va permettre l’installation d’un abri de jardin qui se laisse facilement filtrer par l’eau. Il faut dans ce cas, veiller aux dimensions de la dalle en béton qui se doivent d’être uniforme aux dimensions de l’abri de jardin. Si la superficie de la dalle est trop grande,  un résultat contraire à l’effet souhaité sera observé. Il est préférable de couler une dalle en prenant une marge de sécurité de 10 à 15 centimètres dans la longueur et la largeur. Pour une installation plus étanche, l’application d’un film d’étanchéité doté d’un joint en silicone entre la fondation béton et l’abri permettra d’obtenir une double protection. Le joint sera posé aux extrémités de l’abri avec un pistolet pour obtenir un joint de mastic très homogène et régulier.

Une autre option consiste à fixer un bois ou autre matériau imputrescible sur la dalle en béton. Ensuite, on colle une bande de bitume en rouleau. Pour finir, on pose l’abri de jardin sur ladite installation. 

Autres solutions 

  • La première astuce facile consiste à visser un bois imputrescible lors du choix de la matière. 
  • L’utilisation de silicone qui possède des propriétés durables, résistantes et élastiques est un autre atout. Déjà utilisé dans les produits de construction, il est très efficace dans le combat contre l’humidité.
  • La gouttière est un moyen de prévention. La gouttière permet de récupérer les eaux de pluie, elles permettent alors de consolider le travail effectué par la dalle de béton et le joint en silicone. Il est possible de prendre des gouttières en cuivre, en aluminium, en zinc ou en PVC. Le choix se fait en fonction des ressources financières et de l’esthétique recherché.
  • Une autre technique permettant de protéger le bas d’un abri et de gagner en étanchéité est : l’utilisation des bandes de polystyrène extrudé de 5 centimètres d’épaisseur qui peuvent être simplement collé.
À lire également  Comment tuer les mauvaises herbes dans le gravier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *