Assurance habitation étudiant : tout savoir

Quel que soit le type de logement, un étudiant doit obligatoirement le protéger par une assurance habitation. On reconnaît cependant que cette exigence est généralement assez contraignante pour un étudiant du fait de son budget. Cela doit donc être fait avec beaucoup de précautions. Quels sont les types de logements concernés par l’assurance habitation étudiant ? Comment souscrire à une assurance habitation étudiant ? Comment résilier un contrat d’assurance habitation étudiant ? Les réponses à ces questions dans la suite de cet article.

Quels sont les types de logements concernés par l’assurance habitation étudiant ?

Généralement, deux types de logements étudiants sont concernés par la souscription d’une assurance habitation. Il s’agit des résidences universitaires et de la colocation.

Assurance habitation en résidence universitaire

La résidence universitaire a pour but de faciliter l’accès au logement des étudiants. En effet, que la résidence soit meublée ou non, elle doit être assurée par l’étudiant lui-même puisque le CROUS ne s’en occupe pas. Dès lors que l’étudiant reçoit les clés de la résidence universitaire qui lui est attribuée, une attestation d’assurance habitation lui est demandée. Cela permet à l’étudiant d’être indemnisé en cas de sinistre dans l’immeuble. De ce fait, l’assurance doit commencer au moment où l’étudiant s’installe dans le logement.

À lire également  Quelle est la meilleure assurance auto qualité-prix ?

Assurance habitation en colocation

La colocation est un mode de vie très adapté et recherché par la majorité des étudiants. Principalement, ce type de logement permet aux colocataires de réaliser une économie conséquente sur le loyer. Cependant, il faut reconnaître que dans ce cas, le potentiel de risque est encore plus élevé. Voilà pourquoi il est primordial d’avoir une garantie d’assurance lorsque vous habitez en colocation.

Dans un premier temps, c’est un seul colocataire qui est tenu de souscrire un contrat pour les risques locatifs. Par contre, chaque colocataire doit être en possession d’une garantie « responsabilité civile » personnelle. Ainsi, chacun sera couvert en cas d’éventuels sinistres relevant de sa responsabilité.

Ensuite, chaque étudiant (e) en colocation peut choisir de souscrire à une assurance habitation personnelle. Néanmoins, il (elle) doit indiquer l’identité de ses camarades de logement dans le contrat. Enfin, l’assurance peut être prise en charge par le propriétaire du logement. Dans ce dernier cas, le prix de l’assurance sera alors transmis sur le loyer.

Comment souscrire une assurance habitation étudiant ?

De nos jours, la souscription d’une assurance habitation peut se faire en ligne par l’étudiant. Il suffira de faire une comparaison des offres avec un simulateur sur le site d’un assureur et de remplir un formulaire. Alors, pour faire la validation du dossier, l’étudiant (e) doit fournir quelques documents en ligne.

À lire également  Comment utiliser la crypto-monnaie?

Ce sont les mêmes documents qui seront demandés au cas où la démarche se ferait en agence. Il s’agit notamment de :

  • Une copie de la pièce d’identité ;
  • Un justificatif de scolarité ;
  • Un RIB ;
  • Une copie du bail si vous êtes locataire.

Par ailleurs, il est aussi possible qu’un justificatif de revenus sur les 6 derniers mois de l’année ou le dernier avis d’imposition vous soit demandé.

Comment se fait la résiliation d’un contrat d’assurance habitation étudiant ?

Un séjour-étudiant étant bien limité, un contrat de location habitation étudiant a généralement une durée bien déterminée et relativement assez courte. Ainsi, dès lors que le contrat d’habitation est résilié ou est arrivé à terme, la résiliation du contrat d’assurance s’impose tout naturellement. En effet, selon la loi Chatel, l’assureur doit obligatoirement vous prévenir de la date de fin du contrat. Dans ce cas, il suffit d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception 2 mois avant la date de l’échéance.

D’autre part, la résiliation de l’assurance habitation étudiant peut se faire après un an de contrat grâce à la loi Hamon de janvier 2015. Cette loi permet de résilier le contrat un an après la souscription sans préavis ni justificatif. De même, lorsque la situation de l’étudiant change, il peut résilier son contrat habitation en prévenant l’assureur 15 jours à l’avance. L’assureur à son tour vous proposera une modification de contrat. Si vous refusez, le contrat habitation sera résilié automatiquement.

À lire également  Comment faire du trading avec de la crypto-monnaie ?

Conseils pour souscrire à une assurance habitation pas chère

Les frais à payer en cas de dommage peuvent s’avérer trop lourds à financer pour l’étudiant qui a un budget restreint. Il est alors conseillé de choisir le même assureur que ses parents pour obtenir des tarifs avantageux.

De même, vous devez souscrire aux garanties dont vous avez réellement besoin. Ainsi, vous ne payerez pas pour des options inutiles. Vous pouvez toutefois choisir d’avoir des franchises pour diminuer la prime d’assurance. Par ailleurs, il est aussi possible de négocier avec votre assureur les garanties et cotisations qui figurent sur le contrat d’assurance.

Leave a Reply

Your email address will not be published.