» Focus » Nancy Artiste / Lorraine Artiste » Présentation des revues

Présentation des revues

Nancy Artiste : 1883-1887

Camille Metzner fonde la revue Nancy Artiste le 25 janvier 1883. Il la destine à la mise en valeur des arts nouveaux et régionaux qui se développent en cette fin de siècle. À la fois libraire, journaliste, et compositeur, Metzner est déjà reconnu dans les cercles intellectuels et artistiques de Nancy.
La revue est tout d’abord sous-titrée : « de la Musique et des Beaux-arts », et en effet l’accent est mis sur la chronique et l’actualité musicale. On voit cependant déjà apparaître dans l’équipe rédactionnelle des personnalités, des critiques, qui seront présents tout au long de cette durable aventure journalistique.

Peu de temps après la mort de Camille Metzner, sa femme charge Edgard Auguin de poursuivre la parution de Nancy Artiste. Il lui donne le sous-titre « Revue hebdomadaire des Beaux-arts en Lorraine », et annonce dans les objectifs de la nouvelle Nancy Artiste qu'il veut faire la part belle aux illustrations. C’est l’occasion pour les artistes d’effectuer leurs premières collaborations.

Le 27 décembre 1885, Auguin démissionne et confie Nancy Artiste à Émile Goutière-Vernolle, qui, dès le 10 janvier 1886, décide d’étendre d'avantage la politique d’illustration. Il cherche à rendre la revue plus accessible et à faire corps avec le développement des arts du dessin. De nombreux amis de Goutière-Vernolle rejoignent l'équipe rédactionnelle : Roger Marx, Léon Goulette, Émile Hinzelin, ... Ils défendent l’art lorrain avec une énergie renouvelée.

Sélection d'images extraites de Nancy artiste

Louis Hestaux pour Nancy Artiste, 28 mars 1886, "Le retour des peintres"

Lorraine Artiste : 1888-1904

Le 29 janvier 1888 paraît le tout premier numéro de la Lorraine Artiste, annoncée depuis le début de l’année 1888 comme l’évolution naturelle de la revue Nancy Artiste. Elle est un moyen pour les critiques et les chroniqueurs de l’ancienne revue de faire perdurer leur passion pour les arts lorrains en l’étendant désormais aux trois départements de la Lorraine.

“Notre but étant de nous consacrer à l'art lorrain tout entier, nous avons dû prendre un titre plus large ; nous annonçons donc à nos lecteurs notre transformation, et le premier numéro de La Lorraine Artiste”. É. Goutière-Vernolle, Nancy Artiste le 15 janvier 1887.

À l’occasion du premier numéro de la Lorraine Artiste, Goutière-Vernolle demande à Camille Martin de réaliser la couverture de la revue. Cette gravure témoigne du nouvel engagement de la rédaction, en reprennant plusieurs des symboles lorrains comme les blasons, l’Arc Héré de Nancy ... Une palette de peinture et une harpe, rappellent la dimension artistique de la revue. Cette couverture sera utilisée pour les numéros spéciaux, comme pour la parution des tables de matières.

Également consacrée au patrimoine de la Lorraine, la revue publie des illustrations de monuments de la région ainsi que des articles sur l’art des périodes plus anciennes, n’hésitant pas à faire participer des historiens spécialistes de l’histoire lorraine comme Christian Pfister. Une chronique archéologique apparaît même de manière saisonnière, en fonction des découvertes faites dans la région. Rapidement, Lorraine Artiste décide de soutenir le mouvement des arts décoratifs lorrains.

Suite à la démission de Goutière-Vernolle en décembre 1904, les gérants se succèdent, puis Édouard Bourg, jusqu’alors fidèle chroniqueur de la revue, prend la direction de la Lorraine Artiste. Cependant, il meurt peu de temps après, et sa disparition met un terme définitif à la parution de la revue.

 

Sélection d'images extraites de Nancy artiste

Camille Martin pour la Lorraine Artiste, 1888

Présentation des revues